Une bonne adresse…

 

 

Mon père, j’ai commis le pêché de chair.
– Avec qui mon fils ?
– Je ne peux pas vous le dire.
– Avec la bouchère, avec l’épicière ou avec la soubrette du notaire ?
– Non… c’est trop difficile. Je ne peux rien vous dire.
Et il s’en va. En passant devant le café de la place, il rencontre son copain :
– Alors … t’as été à confesse ?
– Oui.
– Il t’a donné l’absolution ?
– Non, mais j’ai eu trois bonnes adresses !