Le protestantisme pour les nuls, chapitre 12: Kézaco cet « Edit de Nantes »?

Chapitre 12.

Qu’est-ce que l’édit de Nantes ?

Paix « perpétuelle et irrévocable », l’édit de Nantes a été signé par Henri IV, en 1598. Le roi voulait une « paix de religion » pour assurer la liberté de culte sous certaines conditions aux protestants et garantir la paix civile après des décennies de guerres. Des chambres spéciales, composées de magistrats catholiques et protestants, devaient arbitrer les conflits, les protestants ayant accès à toutes les carrières et toutes les charges, le roi s’engageant même à verser une contribution à la Religion Prétendue Réformée (son nom officiel). En contrepartie, le culte catholique devait être rétabli partout alors que la construction des temples était strictement contrôlée, les armées protestantes dissoutes et le paiement de la dîme (pour l’Eglise catholique) obligatoire.

Anne-Marie Balenbois