La répartition de la collecte

Ce sont trois pasteurs, un français, un italien, un écossais, qui se retrouvent dans le cadre des rencontres pastorales européennes, qui partagent sur de très nombreux sujets … et qui se mettent un jour à parler de la manière dont ils répartissent, dans les collectes, les montants qu’ils gardent pour leurs propres besoins et ceux qu’ils consacrent à l’œuvre de Dieu.

Le Français commence :

– Moi? C’est simple, je fais un cercle sur le sol autour de moi et je jette les pièces de la collecte en l’air. Tout ce qui tombe dans le cercle, c’est la part que le Seigneur m’accorde. Tout ce qui tombe à l’extérieur du cercle, c’est pour l’œuvre de Dieu.

L’Italien:

– Ma qué! Moi, c’est à peu près pareil…Zé fais une cercle sur le sol autour de moi, et zé lance les pièces en l’air. Tout ce qui tombe en dehors du cercle, z’est pour mes besoins; tout ce qui tombe à l’intérieur du cercle, ma qué béné, z’est pour le Signor!

L’Ecossais:

– C’est beaucoup trop compliqué. Moi, je ne fais pas de cercle. Je lance les pièces en l’air et je dis au Seigneur: « Seigneur, prends tout ce que tu as besoin ». Et tout ce qui retombe sur le sol, je le prends comme un cadeau de Dieu.