Archives de catégorie : Cultes

Culte dimanche 26 mars 2017 à 10h

 

Et si le temps …
ne s’enfuyait pas ?

Sous le cadran de l’horloge de Soleure, le petit homme, même sur un trône, subit les heures qui passent et le rapprochent de la mort.L’apôtre Paul nous propose un autre regard sur le temps, certes limité, qui nous est donné: «tant que nous disposons de temps, travaillons pour le bien de tous.. » Galates 6.10.

 

Piano : Emilie Mussard
Liturgie : Sylvette Delessert
Prédication : François Bonzon

Culte dimanche 19 mars 2017 à 10h

Quelle communauté l’Evangile construit-il ?

C’est l’un des « 40 thèmes pour agir » que propose une brochure éditée par l’Eglise Evangélique réformée du canton de Vaud pour le 500e de la Réforme.

Les Actes des Apôtres nous montrent des disciples vivant dans une communauté modèle. Aujourd’hui, de telles communautés inspirent, voire fascinent bon nombre de nos contemporains, mais ne correspondent que très partiellement à la vie concrète de nos Eglises

Et lorsque, pour une raison ou une autre, la communauté semble se fracturer, la question devient incontournable. 

Actes des apôtres, chapitre 2

 
Chant : Chorale de SLE
Piano : Christine Donzel
Prédication : Jean Chollet

 

 

Culte du dimanche 12 mars 2016 à 10h

La foi, un don ou un travail ?

Lettre de Paul aux Romains, chapitre 1

Dimanche, nous poursuivrons notre lecture de la lettre de Paul aux Romains.

En protestantisme, on dit généralement que la foi n’est pas un travail, mais un don. Qu’est-ce que cela signifie pour ceux qui n’arrivent pas à croire ? Ceux que le regard sur le monde empêche même de concevoir un Dieu bon ? Ceux qui sont assaillis par le doute ? N’ont-ils rien reçu ? ET si oui pourquoi ? Et si tout à coup, ils vivent une rencontre fulgurante, à qui le doivent-ils ?

Voilà quelques-unes des questions que nous aborderons dimanche !
 

Piano : Daniel Favez
Prédication : Jean Chollet

Culte du dimanche 5 mars 2017à 10h

La Tour de Babel ….

Genèse, chapitre 11

Projets des hommes … projets de Dieu   
Les hommes se disent entre eux: « Allons! construisons une ville et une grande tour dont le sommet touche le ciel. Ainsi nous deviendrons célèbres et nous pourrons rester tous ensemble ».

Alors le Seigneur descend … il sème le désordre dans leur langage  et il les disperse sur toute la terre. »

De quel Dieu sommes-nous les témoins? De Babel à Pentecôte, une petite traversée de la Bible, qui nous  en apprend beaucoup sur Dieu et sur nous!

Piano : Christine Donzel
Prédication : Sylvette Delessert
Liturgie : Jean Chollet

 

Culte du dimanche 26 février 2017 à 10h

« Je remercie Dieu pour vous! »
 
Epître de Paul aux chrétiens de Rome (ch. 1)
 

Dans presque toutes ses lettres (aux Chrétiens de Corinthe, d’Ephèse, de Philippe, de Thessalonique, etc.) Paul commence par dire « merci« .
Pour quelle raison ?
Parce que Paul est  bien élevé et qu’il est particulièrement poli ? Parce qu’il a une stratégie et qu’il préfère commencer par quelques propos aimables avant de « remonter les bretelles »?
Peut-être ni l’une ni l’autre. Peut-être faut-il chercher dans le mot « reconnaissance » non seulement la notion de gratitude mais également l’action de « reconnaître » ou de « découvrir » …
C’est ce que nous verrons dimanche prochain, en poursuivant – dans le cadre de l’année de la Réforme – notre lecture de l’Epître aux Romains.

 

Piano : Christine Donzel
Prédication : Jean Chollet

Culte du dimanche 19 février 2017 à 10h

« Soyez toujours joyeux ! Priez sans cesse! »
 
Lettre de Paul aux Chrétiens de Thessalonique

A première lecture, on a envie de dire « N’importe quoi » !!! Après les turbulences que nous avons vécues dimanche dernier, que signifie ce choix de texte ?
Dire à quelqu’un « sois toujours joyeux », c’est aussi bête que de lui dire : »Joue au tennis mieux que Federer !, « Cours plus vite que Usain Bolt ! »,Sois plus riche que Bill Gates ! », « Sois plus drôle que Gad Elmaleh ! » 
IMPOSSIBLE. La joie ne se commande pas ! Elle est là ou elle n’est pas là. Comment être joyeux au chevet d’un malade ? En accompagnant un mourant ? Comment être joyeux dans une communauté divisée ? Comment être joyeux quand on a l’împression de déraper ?

Eh bien justement !
En rendant à César ce qui est à César et  à Paul ce qui est à Paul, on trouvera peut-être une piste là où nous ne l’attendions pas …
 

Piano : Emilie Mussard
Prédication : Jean Chollet

Culte Dimanche 12 février 2017 à 10h

« Tout ce que vous demandez en priant, croyez que vous l’avez déjà reçu ! » (Marc 11)

Il y a dans l’Evangile des textes qui vous coupent le souffle. Celui-ci, par exemple : « Tout ce que vous demandez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et cela vous sera accordé. » (Mc 11,24). Comment croire une promesse pareille ? Car si c’était vrai à chaque fois, ça se saurait. Pourquoi Jésus fait-il une promesse aussi énorme ? Et que faire de toutes nos prières non exaucées ? Faut-il croire que nous prions mal ? Ou la solution est-elle à chercher ailleurs ?

Daniel Marguerat lira avec nous dimanche ce texte aussi fabuleux qu’inconfortable.

 

Culte du Dimanche 5 février 2017 à 10h

 

Caméra cachée au Temple de Jérusalem…
Evangile de Marc, chapitre 12
 
 
Est-ce que Jésus et ses disciples n’ont vraiment rien de mieux à faire que de s’asseoir au fond du Temple pour regarder comment les gens glissent leurs offrandes dans le tronc ? On dirait que non à voir le temps qu’ils y passent !

Le thème de « la petite pièce de la pauvre veuve » est un thème classique de prédication. Et il est vrai que donner prend un sens différent si l’on donne de son superflu … ou si, pour donner, on  doit se priver de quelque chose.

Mais en relisant attentivement le texte de l’Evangile de Marc, on découvre surtout que la veuve vient « avec son manque ». Qu’est-ce que ce manque ? Un manque que nous connaissons ou qui nous est complètement étranger ? Un manque « bienfaisant » pour qui veut participer à un culte … ou un manque  superflu?

Dimanche, nous allons aussi nous réjouir avec la famille de Esther-Mirjam Girsberger, David Seelaus et Naomi puisque ce sera la présentation de Micha !

Culte du 29 janvier 2016 à 10h

7dec56d9-fe03-4acd-8fe6-30e9e6e555fbPaul est-il original ?

Allez vérifier dans les rayons d’une librairie : les titres proposant une meilleure qualité de présence foisonnent : « les 50 exercices pour rayonner », « petit dictionnaire de la gentillesse », « j’arrête de râler », « l’escalier de la paix intérieure », « l’art du lâcher prise »…Quand l’apôtre Paul parle de la joie, de la patience, de la bonté, de la bienveillance, de la confiance, de la douceur, de la maîtrise de soi, qu’est-ce qui fait son originalité ? C’est ce que nous allons voir en relisant le chapitre 5 de l’Épitre aux Galates.

Piano :   Daniel Favez
Prédication :  François Bonzon
Liturgie : Jean Chollet, Rita Demaurex, Daniel Fatzer

Dimanche 22 janvier, 10h

« A tous les bien-aimés de Dieu qui sont à Rome ! »
Épitre de Paul aux Romains, chapitre 1
Depuis quelques mois, nous célébrons les 500 de la Réforme, et le 1er novembre 2017 marquera l’anniversaire des fameuses « thèses » que Luther afficha sur la porte de l’église de Wittenberg.

Au centre de la foi de Luther, on trouve une relecture passionnante de l’Épitre de Paul aux Romains. Une lettre, qui pour beaucoup de chrétiens est synonyme de discours très compliqué. Voilà pourquoi nous allons essayer, une fois par mois, de nous arrêter sur un passage de cette lettre . Et vous verrez … ce n’est pas si obscur que ça !

Prenez le mot « salut » par exemple … qu’on a toujours bien de la peine à définir en quelques mots. Si l’on se rappelle qu’il vient d’une racine qui veut dire « être entier », « être complet », « être au large », « être à l’aise » … le patois de Cannan devient presque compréhensible, non ?

Piano :  Christine Donzel
Liturgie et prédication :  Jean Chollet