Au Paradis…

Un pasteur alsacien a vécu une vie pour le moins … ambiguë. Au moment de sa mort, il est accueilli par Saint Pierre, qui lui demande de choisir, comme il est alsacien, entre l’enfer français et l’enfer allemand.

– Quelle est la différence, dit le pasteur ?

– L’enfer allemand, c’est une grande marmite de goudron chaud dans laquelle on vous trempe, et puis, toutes les deux minutes, on vous sort, on vous donne un coup sur la tête et on vous replonge dans la marmite.

– Et l’enfer français ?

– L’enfer français, c’est la même chose.

– Ah bon. Je ne vois pas l’intérêt de choisir. Qu’est-ce que vous me conseilleriez, vous ?

– Moi ? L’Enfer français, sans hésiter.

– Mais pourquoi, puisque c’est la même chose ?

– C’est la même chose mais … dans l’enfer français, une jour ils manquent de goudron, un autre jour il n’ y a plus de combustible pour chauffer la marmite, un troisième jour ils sont en grève …